Ouïedire
j'en ai déjà entendu parler quelque part

Des copains, des artistes, des fêtards, des autistes, des labels c'est Ouïedire!
Des collages à en perdre les oreilles, des mixes en pagaille, absurdes ou panachés, différents univers se croisent dans Ouïedire.
Ouïedire, ce sont des gens, tout simplement, qui nous font goûter leur substance sonore le temps d'une émission.

Diffusé sur :

Canal B Choq CA Cjuc 92.5 FM Eponyme Radio Octopus Station Station

Sur l'internet :

Flyers [email protected] Dons rss forum facebook twitter

ailleurs 170 / Mégapute - ...fait [!encore!] son cinéma (13/11/2018)

  1. 00:00:00 GABRIEL YARED - Gandahar ouverture
  2. 00:02:05 Hitchcock - The Birds
  3. 00:02:46 NINO ROTA - Casanova di Fellini
  4. 00:06:26 Hitchcock - Birds porn attack
  5. 00:07:30 CHRIS & COSEY - Jink Jive
  6. 00:11:53 Peter Brook - Marat-Sade
  7. 00:12:55 TRISOMIE 21 - + Rollin -La fête triste
  8. 00:19:34 Jean-Luc Godard - L’amore
  9. 00:20:46 FROE CHAR - A story not to tell
  10. 00:26:26 Bertrand Tavernier - La mort en direct
  11. 00:27:15 PINK PLASTIC PANTIES - Bla-bla
  12. 00:30:00 PUCE MARY - The temptation to exist
  13. 00:36:32 Abel Ferrara - The Addiction (blow-up)
  14. 00:36:50 Crabtree - Horrors of the Black Museum
  15. 00:37:00 Peter Brook - Marat-Sade / Guillotine
  16. 00:37:37 GERSTEIN - Lie on her grave
  17. 00:39:48 Scorsese - Citizen Kane
  18. 00:40:55 Lynch/Badalamenti - Blue Velvet
  19. 00:42:21 HOLZKOPF - Face A Brutalist Manner
  20. 00:59:59 Jaoui-Bacri - Un air de famille
  21. 01:00:15 J.G Ballard - Human race & technologies
  22. 01:01:00 STORMBUGS - Car situations
  23. 01:05:45 Peter Brook - Marat’s nightmare
  24. 00:07:05 Harmony Korine - Trash Humpers
  25. 01:08:14 THE RABIES - My girl’s a hologram
  26. 00:10:08 Jean-Luc Godard - L’amore
  27. 01:11:27 Final explosif - Fermeture des portes

Artwork

Par fétichisme, cinéma et littérature ne sont pas compatibles dans mon esprit. La preuve ?
Daphne se fâchera avec Alfred au sujet de l’adaptation de The Birds. Imaginez Daphne du Maurier s’extasier sur les petits cris d’une jolie blonde quand elle dépeint la lutte des classes. Nonsense !
Pour l’heure et douze minutes-treize secondes, plongez-vous dans la farandole des mots, entre destruction & mutation. Le cinéma s’écoute. Oui oui oui. Et se lit. Pour l’exemple, je vous invite à lire le scénario de L’année dernière à Marienbad de Robbe-Grillet.
Vrai : une émission sous un angle occidental. La prochaine fois, nous irons plus loin vers l’Est.